Conjonctivite, orgelet et inflammation de la paupière, etc. : affections oculaires les plus courantes

Tout ce que vous devez savoir : causes, traitement et prévention

Si vos yeux se mettent à vous démanger, à vous brûler ou à rougir, cela peut être très désagréable et très déconcertant. La conjonctivite, l’orgelet et l’inflammation de la paupière sont des affections plus courantes que vous pourriez le penser ; elles peuvent avoir diverses origines. MIEUX VOIR explique : quelles sont les affections oculaires les plus fréquentes ? Comment se développe une affection oculaire ? Qu’est-ce qui cause les affections, quels sont les traitements disponibles et la meilleure façon de s’en prémunir ?

Traitées correctement, la plupart des affections oculaires peuvent se guérir très rapidement. Toutefois, les yeux et le visage étant particulièrement sensibles, même les plus infimes symptômes d’une affection oculaire – une démangeaison ou une sensation de brûlure importantes, par exemple – peuvent être vraiment pénibles. Bonne nouvelle : les affections oculaires les plus courantes sont très faciles à prévenir. Nous allons vous montrer comment.

Conjonctivite

Symptômes d’une conjonctivite :

Les symptômes d’une conjonctivite comprennent la rougeur oculaire, la sensation de brûlure oculaire, la démangeaison, le gonflement de la conjonctive, une pression ressentie sur l’œil, une sensibilité importante à la lumière et une adhérence des paupières l’une à l’autre par des sécrétions.

Conjonctivite
Causes de la conjonctivite :

La conjonctivite est causée par une bactérie (chlamydia, haemophilus influenzae, pneumocoque, gonocoque, staphylocoque), un virus (herpès, adénovirus, rougeole, rubéole, varicelle), un parasite (ver, larve de mouche), une allergie (rhinoconjonctivite, normalement liée au rhume des foins) ou un stimulus externe. Les origines non infectieuses comprennent : une substance corrosive, une blessure à l’œil, la présence d’un corps étranger, ainsi que la fumée, les rayons UV, la poussière et les courants d’air. La conjonctivite peut aussi être provoquée par une maladie affectant les canaux lacrymaux. La conjonctivite est l’une des affections oculaires les plus courantes.

Traitement de la conjonctivite :

Le traitement d’une conjonctivite dépend de sa cause. On distingue conjonctivite bactérienne, virale et allergique. Il est souhaitable de ne plus porter de lentilles de contact tant que l’infection n’a pas disparu.

  • Conjonctivite bactérienne :
    En règle générale, une conjonctivite bactérienne sans gravité guérit d’elle-même, sans qu’il soit besoin de la soigner. Un collyre ou gel antibiotique peut être prescrit afin d’accélérer la guérison. Une conjonctivite grave est traitée par l’administration d’antibiotiques.
  • Conjonctivite virale :
    Une conjonctivite virale ne peut normalement pas être soignée sans médicaments appropriés. Les symptômes peuvent être atténués grâce à des compresses froides et des larmes artificielles. Si l’infection est due au virus de l’herpès, il peut être prescrit de l’aciclovir.
  • Conjonctivite allergique :
    En cas de conjonctivite allergique, il faut commencer par déterminer l’allergène en cause. Ce n’est qu’alors que peut débuter le traitement, à l’aide d’antihistaminiques et de ce que l’on nomme stabilisateurs des mastocytes, dans le but d’aider le système immunitaire du patient à faire face à l’allergène. Afin d’atténuer les symptômes, un collyre contenant de la cortisone peut être prescrit ; des larmes artificielles et des compresses froides peuvent être utiles par ailleurs.
Prévention d’une conjonctivite :

Il est pour ainsi dire impossible de se prémunir d’une conjonctivite virale ou bactérienne. Si des stimuli externes (fumée, vent, rayonnement UV) ont provoqué une conjonctivite, la meilleure approche est de les éviter à l’avenir. Efforcez-vous ainsi de porter des lunettes de protection oculaire pour le sport ou des lunettes de soleil.

Orgelet

Symptômes d’un orgelet :

Les personnes souffrant d’un orgelet se plaignent de douleurs et d’une pression sur la zone concernée. Les paupières inférieure comme supérieure peuvent être affectées, quelle que soit la glande infectée. On distingue par ailleurs orgelets interne et externe : l’orgelet interne (hordeolum interne) apparaît à l’intérieur de la paupière. Bien que souvent invisible, il se traduit par une paupière très rouge et enflée. L’orgelet externe (hordeolum externe) est, quant à lui, nettement visible.

Orgelet
Causes de l’orgelet :

Un orgelet est une inflammation purulente des glandes de la paupière engendrée par une infection bactérienne (généralement un staphylocoque ; rarement un streptocoque A). L’abcès a la forme d’une petite graine, d’où son nom d’hordeum, « orge » en latin. L’infection a diverses causes potentielles, dont une hygiène insuffisante. Un orgelet peut aussi être dû à divers facteurs de risque, notamment le diabète sucré ou une défaillance du système immunitaire. Dans tous les cas, les glandes ne fonctionnent pas comme elles le devraient et les bactéries peuvent donc se multiplier plus rapidement.

Traitement de l’orgelet :

Les patients doivent veiller à ne pas presser l’orgelet de leurs doigts, car le pus propagerait l’infection. En règle générale, un orgelet guérit de lui-même, sans qu’il soit besoin de le soigner. Toutefois, les rayons d’une lampe à infrarouge, un gel ophtalmique antiseptique ou un collyre antibiotique peuvent contribuer à la guérison. Si l’orgelet ne s’est pas estompé au bout de quelques jours, il faudra consulter un ophtalmologue.

Prévention d’un orgelet :

Un orgelet correspond à une infection bactérienne ; avoir une bonne hygiène et prendre soin de ses yeux peut ainsi limiter le risque d’infection. En d’autres termes, veillez à vous laver les mains régulièrement, en particulier avant de vous toucher les yeux. Une défaillance du système immunitaire constitue un autre facteur de risque. D’ailleurs, toutes les mesures préventives sont indiquées dans ce cas, notamment entretenir un régime équilibré et une activité physique régulière.

Inflammation de la paupière (blépharite)

Symptômes d’une blépharite:

Une paupière rouge, enflée, qui présente des croûtes, démange ou brûle indique normalement une infection de la paupière. Les autres signes potentiels d’une blépharite comprennent notamment la sensation d’avoir un corps étranger dans l’œil, le bord de la paupière brillant, la présence de squames à la base de la paupière ainsi que des cils qui tombent ou sont collés ensemble le matin.

Inflammation de la paupière (blépharite)
Causes de la blépharite :

Une blépharite est provoquée par l’obstruction de glandes sébacées à l’intérieur de la paupière. Cela peut être dû à une irritation, une infection ou une production excessive de corps gras. Les glandes spéciales situées sous les cils libèrent un corps gras qui s’étale sur l’œil à chaque clignement de paupières, facilitant le glissement de celles-ci sur l’œil. En cas de production excessive, ce corps gras obstrue les glandes. Les ophtalmologues qualifient ce phénomène d’inflammation non infectieuse, ou séborrhéique, de la paupière. Le plus souvent, une blépharite a des causes multiples. L’expression médicale « syndrome des trois S » (« triple S syndrome ») décrit la survenue simultanée d’une blépharite séborrhéique, d’une blépharite à staphylocoque et d’une sécheresse oculaire (syndrome de Sjögren). La blépharite peut aussi être provoquée par la poussière, la fumée et les courants d’air.

Traitement de la blépharite :

L’infection est diagnostiquée par l’observation de la face interne de la paupière ou de la cornée ou par un frottis du bord libre de la paupière. L’ophtalmologue prescrira normalement un gel ou des comprimés antibiotiques. En cas d’altération du film lacrymal, la prescription de larmes artificielles peut être indiquée (en collyre par exemple). Les patients peuvent accélérer la guérison en nettoyant leurs paupières avec un soin accru. Appliquez quotidiennement une compresse tiède et humide jusqu’à dix minutes sur chaque œil pour contribuer à faire ramollir la sécrétion tenace accumulée dans les glandes. Essuyez ensuite en passant un coton-tige vers des cils, et faites partir la substance fluidifiée.

Prévention d’une blépharite :

Vous pouvez vous prémunir d’une blépharite en évitant les stimuli externes à son origine. Il s’agit notamment des irritants, telles la poussière, la fumées et la présence d’autres impuretés dans l’air. Éviter les courants d’air contribue également à prévenir une blépharite aiguë. Si vous souffrez d’une blépharite chronique, vous pouvez vous garder de ses symptômes par un nettoyage quotidien de vos paupières.

Infection de la cornée (kératite)

Symptômes d’une kératite :

Les symptômes d’une kératite sont divers et dépendent de ses causes ainsi que de son point d’origine. La conjonctive étant souvent elle aussi enflammée (conjonctivite), les personnes atteintes d’une kératite ont souvent l’œil rouge et larmoyant, sécrétant une substance aqueuse ou semblable à du pus. Si la cornée est normale, l’infection reste habituellement localisée à la surface de la cornée. En cas d’infection superficielle, seule la couche externe (l’épithélium) de la cornée se trouble légèrement. Toutefois, si la couche cornéenne inférieure (le stroma) devient enflammée, par exemple suite à une blessure, cela résultera en un point blanc à l’aspect nettement dépoli. Si la couche la plus profonde (l’endothélium) devient enflammée, la cornée peut s’épaissir. Il est fréquent qu’une kératite engendre une douleur intense et une forte baisse de vision.

Causes de la kératite :

La cause principale de kératite est une infection bactérienne, par exemple due à l’entretien incorrect de vos lentilles. Les staphylocoques et streptocoques, dont le pneumocoque, comptent parmi les espèces principales. Le risque de kératite est accru en cas d’affections telles que le diabète sucré ou qu’une défaillance du système immunitaire. Une infection peut aussi être déclenchée par un virus. Les plus fréquents sont les adénovirus, les virus herpes simplex et le virus varicelle-zona. Dans de très rares cas, une kératite peut aussi être provoquée par un champignon (candida albicans). Les agents pathogènes parviennent souvent dans les yeux par des corps étrangers ou de l’eau contaminée, par exemple l’eau d’une piscine ou des produits d’entretien de lentilles.
Les origines non infectieuses comprennent les facteurs irritants mécaniques (blessures, lentilles de contact, cils et autres corps étrangers), l’alcoolisme, de trop longues heures de travail devant ordinateur et un film lacrymal insuffisant. Si les canaux lacrymaux ne produisent pas suffisamment de liquide lacrymal ou si la qualité du film lacrymal est insuffisante, il peut s’ensuivre une sécheresse oculaire chronique, entraînant la rugosité de la surface cornéenne. Cela peut aussi être exacerbé par une déformation de la paupière qui engendre une mauvaise distribution du film lacrymal sur l’œil.

Traitement de la kératite :

En fonction de l’origine de la kératite, divers traitements s’offrent à vous.

  • Kératite bactérienne :
    Une kératite d’origine bactérienne peut être soignée efficacement par un collyre antibiotique. Le collyre limitera la propagation de l’agent pathogène tout en procurant un soulagement rapide.
  • Kératite virale :
    Une kératite d’origine virale est normalement traitée par des comprimés et une crème ophtalmique. Nombre d’ophtalmologues choisissent l’aciclovir, utilisé pour le traitement des virus varicelle-zona et herpes simplex.
  • Sécheresse oculaire chronique :
    Dans ce cas, les patients se voient généralement prescrire un collyre spécial permettant de stabiliser le film lacrymal et d’entretenir l’humidité de l’œil.
Prévention d’une kératite :

La cause la plus fréquente de kératite est une mauvaise hygiène en plaçant, retirant ou conservant des lentilles de contact. Les porteurs de lentilles de contact peuvent donc se prémunir contre la kératite bactérienne en entretenant leurs lentilles correctement. Cela implique :

  • de ne pas excéder la durée de port recommandée par le fabricant des lentilles ;
  • d’observer la notice des produits de nettoyage ;
  • de remplacer régulièrement l’étui des lentilles ;
  • de vous laver les mains soigneusement avec du savon avant de toucher les lentilles ;
  • de relaver les lentilles si elles sont restées plus d’une semaine dans la solution de nettoyage ;
  • de ne jamais réutiliser la solution de nettoyage.

Uvéite, inflammation de l’uvée

Symptômes d’une uvéite :

Les signes d’une uvéite sont une rougeur oculaire, une augmentation du fluide lacrymal, un éblouissement accru, une vision floue et une douleur à la pression sur l’œil. Les patients se plaignent souvent de percevoir des particules, des flocons ou des traînées.

Causes de l’uvéite :

« Uvéite » est un terme général recouvrant diverses affections de l’intérieur de l’œil qui entraînent l’inflammation de certaines parties de l’uvée. Les causes potentielles sont trop nombreuses pour être toutes détaillées ici. Les ophtalmologues distinguent uvéite antérieure, intermédiaire et postérieure.

Traitement de l’uvéite :

En fonction de l’origine de l’uvéite, divers traitements sont possibles. Le traitement d’une uvéite cible l’inflammation de l’œil afin de faire diminuer les symptômes. C’est alors qu’entre en jeu un collyre servant à dilater la pupille (à l’atropine, à la scopolamine ou au tropicamide par exemple) et contenant des anti-inflammatoires. Si l’uvéite est due à une infection, des antibiotiques ou des médicaments antiviraux peuvent être efficaces.

Prévention d’une uvéite :

Il n’existe à ce jour aucun moyen de prévenir une uvéite.

Infection oculaire

Symptômes d’une infection oculaire :

Les symptômes d’une infection dépendent de son origine. Une infection oculaire pouvant avoir diverses causes potentielles, il n’existe pas de symptômes standards. Dans beaucoup de cas, cependant, la conjonctive devient enflammée ; le patient éprouve une sensation, légère ou intense, de brûlure et constate un écoulement aqueux, visqueux ou purulent. En règle générale, une infection donne aux yeux une teinte rouge si elle est bactérienne, rose si elle est virale.

Infection oculaire
Causes de l’infection oculaire :

Une infection oculaire peut être provoquée par un virus, une bactérie, un parasite ou un champignon, ou aussi être d’origine allergique. La cause la plus fréquente d’infection oculaire est un virus, qui se manifeste normalement à l’intérieur de la paupière ou à la surface de l’œil. L’histoplasmose et le virus de l’herpès comptent parmi les causes d’infection oculaire les plus courantes, tout comme les IST que sont la gonorrhée et l’infection à chlamydia.

Traitement de l’infection oculaire :

Le traitement d’une infection dépend de son origine. Selon sa gravité, une infection peut être traitée à l’aide d’un collyre ou d’antibiotiques. C’est une possibilité de traitement envisagée si les symptômes n’ont pas disparu au bout de trois jours. Une infection bactérienne, ainsi que, souvent, une infection virale, guérit normalement sans traitement. Le froid soulage généralement les patients souffrant de symptômes aigus. Des remèdes maison tels que l’euphraise – disponible en collyre ou en infusion – peuvent faire diminuer les symptômes. Si le patient souffre d’une infection oculaire d’origine allergique, l’allergie peut être traitée par antihistaminiques. Ceux-ci atténueront considérablement les réactions allergiques de l’organisme, tels une démangeaison ou des éternuements.

Prévenir une infection oculaire :

Une infection oculaire est habituellement provoquée par le fait de se toucher les yeux avec des mains sales. Dans ce cas, des précautions ainsi qu’une bonne hygiène constituent la forme de prévention la plus efficace. Si vous êtes au contact d’une personne infectée ou d’objets potentiellement contaminés, lavez-vous régulièrement les mains et évitez de vous toucher le visage comme de vous frotter les yeux.

Nota bene : même si ces symptômes semblent pour la plupart anodins, ils peuvent indiquer une maladie grave. En cas de doute, ou d’accentuation des symptômes, consultez un médecin au plus tôt. Cela est capital en particulier si vous avez peine à déterminer l’origine de vos symptômes. Un médecin sera à même d’établir un diagnostic précis grâce à vos antécédents médicaux.

Mon Profil Visuel Déterminez vos habitudes visuelles personnelles maintenant et trouvez votre solution de verre individualisée.
Trouver un opticien ZEISS près de chez vous

Articles afférents

Glaucome : tout ce qu'il faut savoir sur la deuxième cause de cécité Le glaucome est une grave maladie des yeux qui affecte la tension oculaire.

Santé + prévention 14 mars 2019

Balises :

Pourquoi les lunettes enfants devraient offrir la meilleure protection UV possible Ce que tous les parents devraient savoir pour protéger les yeux de leurs enfants des rayons ultraviolets (UV) nocifs.
Quelles lunettes de soleil pour votre activité préférée ? Il y a une paire de lunettes de soleil parfaite pour chaque occasion

Santé + prévention 27 juil. 2018

Balises : Lunettes solaires

Protection anti-UV et anti-éblouissement Quelle est la différence ?

Santé + prévention 6 juil. 2018

Balises : Lunettes solaires

Produits associés