Digiscopie

Le plaisir de l'observation

Un oiseau est perché très discrètement sur les rochers gris. Grâce au zoom je suis certain de l'identifier: c'est un pluvier doré. Les taches d'or sont comme des peintures sur son plumage brun. Il se retourne brièvement avant de s'envoler, je distingue ses yeux noirs. Je déclenche et ce moment est saisi pour toujours.

Ne pas se contenter d'observer la nature avec des objectifs ultra-puissants, mais pouvoir également saisir photographiquement des moments uniques - c'est la définition de la digiscopie.

  • La digiscopie c'est quoi?

    La digiscopie c'est quoi?

    Combien de fois avez-vous déjà observé un oiseau perché au loin dans votre longue-vue en pensant: „Ce serait superbe de pouvoir le photographier“? A moins que ce ne soit un papillon qui se trouvait si loin qu'avec votre appareil numérique vous ne distinguiez qu'un point? Combien de fois avez-vous déjà vu une photo publiée dans un magazine en vous disant: „J'aimerais bien en être l'auteur“?

    Le plaisir de l'observation
    Désormais grâce à la magie de la digiscopie vous pourrez prendre des photos de nature magnifiques, même si les sujets sont à bonne distance et ce, sans provoquer le moindre dérangement.

    La digiscopie permet de prendre des photos avec un appareil numérique par le biais du fort grossissement d'une longue-vue. Partout, même là où les téléobjectifs très onéreux atteignent leurs limites, la digiscopie permet d'ouvrir de nouvelles perspectives photographiques. Tout ceci pour un budget bien inférieur à celui d'un équipement photo traditionnel.

    Les boîtiers reflex numériques équipés de téléobjectifs puissants sont la plupart du temps trop volumineux, trop lourds et trop chers pour les naturalistes amateurs – tout en n'étant toujours pas assez puissants pour obtenir des images satisfaisantes d'oiseaux perchés à longue distance. Lorsque les photographes ont posé pour la première fois un appareil numérique contre l'oculaire d'une longue-vue, ils étaient surpris par la qualité du résultat. En publiant leurs clichés sur Internet, d'autres ornithologues ont très vite compris l'intérêt de la digiscopie qui a rencontré un succés fulgurant.

    Entre temps la digiscopie a largement dépassé le cercle des ornithologues et s'adresse à tous les types de photographes.

    Ces pages sont dédiés aux personnes intéressées par le monde fascinant de la digiscopie, afin qu'elles maîtrisent rapidement l'essentiel et qu'elles puissent se consacrer à l'essentiel: le plaisir de l'observation et à la réalisation de belles photos.

    Une longue-vue vous rapproche de la nature
    Avec un grossissement de 15 à 75 fois vous plongez au coeur de la nature, mais sans la déranger. Un oiseau observé en grossissement 30 fois apparaît 30 fois plus grand aux yeux de l'observateur. Si l'on place un appareil photo derrière l'oculaire de la longue-vue, la puissance focale de l'appareil est alors également multipliée par 30.

    C'est ainsi qu'un appareil numérique dont le zoom offre une puissance moyenne se transforme en super téléobjectif de focale 1000 mm. En poussant le zoom on obtient facilement des focales et des images correspondant à 4000 mm en équivalent petit format.

  • L'équipement

    L'équipement

    Il est normal de vouloir partager ses observations avec la famille et les amis. La digiscopie vous donne cette possibilité. Saisissez les images détaillées et riches en couleurs de votre longue-vue ZEISS Victory Diascope grâce à votre appareil photo fixé à son adaptateur et immortalisez ainsi ces instants uniques. Pour ce faire vous disposez d’une focale très importante et de grossissements généreux. Les systèmes optiques à composés fluorés comme ceux dont disposent les longues-vues Victory DiaScope, sont parfaitement adaptés à cet exercice. Les téléobjectifs comparables sont nettement plus chers et considérablement plus lourds.

    Le but du jeu n’est toutefois pas de surmonter des distances extrêmes. La brume, l’évaporation et les flous liés à la chaleur rendent bien souvent le résultat insatisfaisant. Les meilleurs résultats sont obtenus à des distances raisonnables, comprises entre 20 et 50 mètres.

    ZEISS vous propose deux méthodes différentes,ci-dessous, permettant de transformer votre longue-vue en téléobjectif. En guise de littérature à ce sujet, nous vous recommandons également l’ouvrage édité par Carl Zeiss Sports Optics GmbH et intitulé „ Fascination digiscopie “.

    Digiscopie avec un appareil photo compact et l’adaptateur ZEISS Quick-Camera

    La plupart des appareils photo numériques à zoom de 3 ou 4 fois, permettent de prendre des photos directement à travers l’oculaire de la longue-vue. L’objectif de l’appareil photo remplace simplement l’œil de l’observateur. L’appareil est fixé de façon ferme et sécurisée sur l’adaptateur ZEISS Quick-Camera, qui offre une plage de réglage très généreuse pour un montage précis de l’appareil photo mais aussi la liberté de passer du mode photo au mode observation en un clin d‘oeil.

    La focale de l’ensemble est très facile à calculer: focale de l’appareil photo multipliée par le grossissement de la longue-vue. Un appareil doté d’une focale de 100mm monté sur un oculaire à grossissement 30 fois permet d’obtenir une focale de 3.000 mm – le rêve de tous les photographes animaliers.

    Digiscopie avec un appareil reflex et l’adaptateur ZEISS Fotoadapter

    Les boîtiers reflex analogiques ou numériques (SLR et DSLR) ne peuvent être utilisés qu’avec des focales courtes et fixes de 50 mm, pour photographier à l’aide d’une longue-vue. Dans ce cas notre solution est baptisée ZEISS Fotoadapter. L’adaptateur remplace l’oculaire et se fixe sur la longue-vue qui se transforme ainsi en téléobjectif également adapté au objectifs analogiques 35 mm et aux plein format numérique. La fixation du boîtier (sans objectif) est possible grâce à un adaptateur T2 qui se monte sur la baïonnette du boîtier.

    La longue-vue ZEISS Victory DiaScope 85 T* FL utilisée avec un Fotoadapter se transforme en téléobjectif 1:12 / 1.000 mm. Les apareils dotés d’un capteur APS délivrent ainsi des images correspondantes à un 1.500 mm. Le diaphragme 12 est fixe. Cette valeur se calcule en divisant la focale par le diamètre de l‘objectif (12 = env. 1000 mm / 85 mm). Les capteurs modernes dont le bruit est très faible permettent de monter en sensibilité, ce qui limite l’inconvénient du diaphragme fixe. Selon le type de boîtier vous pouvez utiliser divers programmes automatiques, la mise au point étant manuelle.

  • Lecture en ligne
Nous utilisons des cookies sur ce site Internet. Les cookies sont de petits fichiers textes enregistrés sur votre ordinateur par des sites Internet. Les cookies sont largement répandus et permettent d'optimiser la présentation des pages Web et de les améliorer. En continuant à naviguer sur ce site, vous déclarez accepter les cookies. plus